×
Retour

L’oppidum d’Aumes

Mentionné dès le XVIIIe siècle sur la carte de Cassini sous le nom de Camp romain, le site d'Aumes est étudié par divers chercheurs depuis le XIXe siècle. L’ensemble du site archéologique d’Aumes est composé de 3 plateaux et de leurs versants : St Auby, Plateau des Mazes, Lico Castel. Les investigations ont eu lieu au XXe siècle par le biais de quelques sondages sur les deux points centraux de l'oppidum : les Mazes et Lico-Castel mais aussi sur Puech Balat et Saint Auby. Ainsi que par le biais de prospections réalisées aux époques plus récentes par Daniel Rouquette, M. Feugère , S. Mauné, R. Monteils, Bussière.

L'oppidum d'Aumes domine le fleuve Hérault. Il possède une position avantageuse à proximité d'un axe fluvial et sur un axe terrestre nord/sud important. Fréquenté à la préhistoire récente, cette position stratégique servira de lieu d’implantation qui se développera du VIe siècle avant J.-C. jusqu’au Moyen-Age. 

En savoir plus

Bibliographie :

Diffre 1933 : Diffre (R.), Compte-rendu de la séance du 9 janvier 1932, Montpellier, Mémoires de la société archéologique de Montpellier, Montpellier, 1933

Ros, Rouanet 1940 : Ros (R) et M. Rouanet (R), Le pioch du télégraphe près de Montagnac, BSAB, 4e série VI, Béziers, 1940

 

Mauné 2001 : Mauné (S.), Oppidum d’Aumes, in Lugand (M.), BERMOND (I.). – Agde et le bassin de Thau. Carte Archéologique de la Gaule, 34/2, Académie des Inscriptions et belles-lettres, Ministère de la Culture, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, 2001, p. 167-173.