×
Retour

Voie Domitienne

Un axe de circulation ouest/est

Les chercheurs s'appuient sur les écrits de Polybe datés entre -167 et – 150 pour s'accorder sur le fait que cette voie, qui relie l'Espagne à l'Italie, a été créée au milieu du IIe siècle av. n.e. C'est vers 121 av.n.e. qu'elle a pris son nom de voie domitienne suite à une importante réfection initiée par Cneius Domitius Ahenobarbus.

Cette voie a été rythmée à plusieurs reprises à l'aide de bornes milliaires par les commanditaires des travaux de réfection. La série la plus ancienne, date de la République. Les autres séries portaient toutes des inscriptions permettant de les attribuer à Auguste (Ie av. n.e.), Tibère (31 ou 32 de n.e.), Claude (41 de n.e.) et Tetricus (271-274)

Plus spécifiquement la voie domitienne traverse notre territoire d'ouest en est et plus particulièrement les communes de Saint-Thibéry, Florensac, Pinet et Montagnac. Si sur certaines portions elle reprend le tracé de la voie Héracléenne. Elle ne le reprend ici qu'à partir de Pinet. Elle est donc une création ex-nihilo à l'ouest de cette commune. La structure de la voie n'est pas pavée comme elle peut l'être dans certaines villes comme par exemple à Narbonne.

En ce qui concerne les bornes milliaires, une a été découverte à l'ouest de la commune de Saint-Thibéry. Elle est de forme quadrangulaire et porte le nom de Tibère. Elle date des années 31-32 ap. J.-C. Elle se trouve aujourd'hui dans les collections de la Société Archéologique de Béziers.

Céline Gomez-Pardies